Les talents de Nuvei : Entreprise de bandes dessinées

Bradley Fenton est le chef des médias sociaux et du marketing par courriel chez Nuvei. Il est aussi un véritable expert de l’industrie de la BD romanesque. Il possède ainsi une petite entreprise qui achète et vend des bandes dessinées lors de nombreux événements à Montréal et dans les environs. Nous lui avons demandé de nous parler de ce monde fascinant.

1

Qu’est-ce qui t’a poussé à t’intéresser aux bandes dessinées? Comment ça a commencé? Quelle a été la première bande dessinée dont tu as fait la lecture?

Ma défunte grand-mère avait l’habitude de me rapporter des sacs à ordures remplis de ces bandes dessinées venant du bazar de son église locale. Je ne me rappelle pas vraiment quelle était la première bande dessinée, mais je me souviens d’avoir lu beaucoup de titres de science-fiction et d’horreur des années 70 retrouvés dans ces sacs : Werewolf by Night, Tomb of Dracula, Godzilla, etc.

surfersuperman

Quel est ton personnage de bande dessinée préféré de tous les temps? Pourquoi?

Le Surfeur d’argent (Silver Surfer) et Superman, dans une moindre mesure, parce qu’ils sont de véritables héros et représentent des idéaux que nous devrions tous nous efforcer d’atteindre : la noblesse, le sacrifice et la bienveillance. Je me suis également identifié aux X-Men dans les années 80 en tant que préadolescent et adolescent. Je me suis toujours senti comme un étranger en grandissant à cause de mes intérêts pour des choses comme les bandes dessinées et les films d’horreur, lesquelles n’étaient pas été acceptées par le grand public comme ils le sont aujourd’hui. La culture technomaniaque (geek) est chic maintenant. Pas à l’époque. Les X-Men sont des mutants, et en tant que tels, ils étaient considérés comme des monstres ou des phénomènes de foire. Donc je pouvais les comprendre.

Ton entreprise a-t-elle un nom commercial? Si oui, quelle est l’histoire derrière celui-ci?

KEY ISSUES Comics. Ce n’est pas vraiment une histoire. J’ai essayé de vendre ma collection de bandes dessinées il y a des années lors d’un congrès de BD, mais je suis tombé amoureux de toutes ces vieilles BD dont je n’étais pas conscient de l’existence auparavant, et le reste, c’est de l’histoire comme on dit.

2

Où et comment trouves-tu des bandes dessinées rares?

C’est assez facile de nos jours avec la technologie à notre disposition. Tout ce que vous avez à faire est de vous connecter sur le web et de faire des recherches sur l’un des nombreux sites où les gens vendent des livres. À l’époque, on devait recourir aux clubs et aux congrès. Ces derniers existent toujours, et ils sont beaucoup plus nombreux qu’autrefois. Aujourd’hui, c’est devenu un passe-temps et une industrie hautement compétitive, car tout le monde essaie de faire des profits sur les bandes dessinées, les plus chères en particulier. Il est donc plus difficile d’obtenir les bandes dessinées plus rares et plus désirables. Il existe encore des moyens de trouver les bons livres. Comment? Je garderai ce secret pour moi. 😉

Comment les clients te trouvent-ils?

Il leur suffit de consulter « KEY ISSUES Comics » sur Instagram, Facebook et Twitter ou de visiter mon site, qui n’est pas très actif pour l’instant, au www.keyissuescomics.com. J’ai l’intention d’ouvrir un magasin de commerce électronique cet hiver lorsque j’aurai du temps pour le faire. Et j’assiste évidemment à de nombreux congrès locaux.

À quels événements as-tu participé? Quel a été le plus réussi ou intéressant?

J’assiste à toutes sortes d’événements à petite et à grande échelle, notamment Nostalgie Montréal, FantastiConMTL, RetroExpo, Comiccon de Montréal et autres. Plus l’événement est important, plus les ventes augmentent, mais le coût d’être exposant augmente aussi de façon astronomique. En tant qu’exposant, on doit trouver le juste milieu là où ça en vaut la peine. Lequel est le plus intéressant? Ça dépend. Les plus petits événements sont plus centrés sur l’amour de ce passe-temps et me permettent de rencontrer des collectionneurs et des adeptes dans un cadre plus intime, tandis que les plus grandes expositions sont plutôt des événements avec des cosplayers, des invités et des attractions. Je préfère le premier.

5

Quel est le livre le plus rare que tu as jamais vu?

Plus on fait ça longtemps, moins on pense qu’un livre est vraiment rare. Je dois dire que les livres les plus rares que j’ai eu le plaisir de posséder sont la première apparition de Mickey Mouse dans les années 1940, des bandes dessinées de Captain America de la même époque et une version canadienne d’une bande dessinée Archie extrêmement ancienne. J’aimerais pouvoir récupérer cette dernière. Je n’avais aucune idée à quel point elle était rare à l’époque où je l’ai vendue.

À quoi ressemble la communauté de la bande dessinée?

On en voit de tous les genres. Il y a des gens qui ADORENT les bandes dessinées et les BD romanesques. Ces gens les achètent pour le simple plaisir du médium et de la forme artistique. D’autres sont des spéculateurs qui n’achètent que pour faire des profits. La plupart d’entre nous se situent quelque part entre ces deux types. Le collectionneur moyen vend ce qu’il ne veut pas pour financer son prochain achat. J’ai rencontré des gens formidables et passionnés à cause de ce passe-temps. Et vous ne le savez peut-être pas, mais plusieurs créateurs de bandes dessinées locaux travaillent pour les principaux éditeurs comme Marvel et DC.

Articles

L’impact du traitement des paiements sur l’économie

L’impact du traitement des paiements sur l’économie
Articles

Non seulement les cartes de débit et de crédit offrent une façon…

Comment choisir le bon type de questionnaire d’auto-évaluation pour votre entreprise

Comment choisir le bon type de questionnaire d’auto-évaluation pour votre entreprise
Articles

Les atteintes à la protection des données sont une préoccupation importante pour…

L’intelligence artificielle et ses applications pour les petites entreprises

L’intelligence artificielle et ses applications pour les petites entreprises
Articles, Blogue

Les outils d’IA, en devenant de plus en plus abordables, occuperont une…